Les délicieux chocolats chauds italiens

Accueil > L’actu > Les délicieux chocolats chauds italiens

Un chocolat chaud comme dans les meilleurs bars de TurinUne boisson pour gourmands

Avez-vous déjà gouté un chocolat chaud italien ? Onctueux, épais, dense, bien chocolaté. Parfois agrémenté de crème Chantilly. Saupoudré d’un peu de poudre de cacao. Que vous le dégustiez dans un joli café de Turin ou de Milan, ou d’une des nombreuses jolies villes du Nord de l’Italie, le serveur y sera souvent stylé, élégant, les nœuds papillons étant encore fréquents dans ces cafés qui semblent avoir traversé les époques. Le choix de saveurs est souvent large, et toutes sont délicieuses. Ces chocolats ont le goût des chocolats chauds maison. Ils réchauffent en automne ou en hiver.

Notre artisan chocolatier

C’est en Lombardie, du côté de Milan, que nous avons sélectionné un artisan chocolatier. Ses clients sont principalement les cafés, et il est donc attaché à élaborer des chocolats extras. Un sens certain de l’esthétique l’a aussi amené à préparer un joli packaging. Nous vous recommandons sa gamme qui ne vous décevra pas. Nous sommes bien loin des chocolats chauds instantanés que vous connaissez sans doute ! Nous vous recommandons tout particulièrement son chocolat chaud classique ou son extra-fondant, au délicieux goût de chocolat noir. Intéressants aussi le chocolat chaud blanc, celui à la noisette ou celui au piment.

De la fève au chocolat en poudreLe mystère du chocolat chaud italien

Pour nous français et pour nos amis belges aussi, amateurs fous de chocolat, c’est un vrai mystère. Autant les artisans chocolatiers français sont probablement au top de l’art de la fabrication de chocolats. Palets, ganaches, orangettes, …. Depuis longtemps et plus encore maintenant de nombreuses variations et créations sont proposées par nos nombreux artisans chocolatiers.

Mais en matière de chocolat chaud les français ou les belges doivent la plupart du temps se contenter d’une boisson légèrement chocolatée, servie dans la plupart des cafés. Seuls quelques très rares salons de thé proposent des chocolats chauds denses et épais. Mais ils sont souvent trop sucrés. Paris possède quelques salons réputés pour leurs chocolats, mais à notre avis, ils n’ont pas la saveur de leurs cousins italiens et sont parfois trop sucrés. Le chocolat doit rester un peu amer, juste ce qu’il faut.

Tous nos chocolats AlmarDes chocolats chauds maison

Leur consistance s’épaissit au fur et à mesure qu’on les laisse chauffer dans la casserole. Lorsque vous le versez dans la casserole, avec un fouet, bien agiter afin d’éviter les grumeaux. Faites chauffer à feu doux à moyen, et agiter de temps en temps. On arrête lorsque l’on a obtenu la consistance désirée, plus ou moins épaisse. On les fera plus liquides pour des enfants, avec plus de lait chaud, plus épais pour des adultes. Le secret, un peu de maïzena, juste ce qu’il faut, et bien sûr, de préférence du lait entier. On peut se le permettre en Italie, car l’alimentation est pauvre en graisses animales saturées, merci l’huile d’olive, alors on peut se permettre un peu de « panna montata» (crème fraîche) de temps en temps ! Ces chocolats sont de véritables gourmandises. Servez-les dans une tasse un peu épaisse, c’est encore plus agréable. A déguster pour un goûter gourmand entre amis ou au coin du feu. Avec un peu de Pandoro, c’est un régal.

Comment les préparer nos chocolats chauds italiens

Pour une tasse, dans une casserole versez 120 ml de lait et commencez à faire chauffer à feu moyen. Verser le chocolat en saupoudrant et en mélangeant au fur et à mesure avec un fouet à cuisine ou avec une cuillère en bois pour éviter la formation de grumeaux. Laissez chauffer en mélangeant jusqu’à obtenir la consistance désirée. Environ 1minute 30 pour un chocolat liquide. Un peu plus si vous le souhaitez plus épais. Si votre chocolat est un peu épais à votre goût, rajoutez-y un peu de lait pour le diluer. Pour les gourmands, tentez-le avec une crème chantilly à la crème de marrons. C’est fameux !

Et l’été ?

Bien sûr le chocolat chaud est extra par temps froid, ou pour un goûter de Noël. Mais l’été, nous les préparons sous forme de verrines, que vous pouvez agrémenter de bien des façons, avec une crème chantilly à la pistache par exemple. Saupoudrer quelques noisettes écrasées, ou quelques biscuits à la noisette dessus, et cela deviendra un dessert raffiné. 

Turin ville du chocolatTurin une ville fana de chocolat

Aujourd’hui, le chocolat est célébré à Turin lors de la CioccolaTò: deux semaines de fêtes, événements, dégustations, expositions exclusivement dédiées au chocolat. De nombreux artisans chocolatiers y ont de belles boutiques. Leurs compositions de Noël sont souvent des œuvres d’art.

Cette tradition est très ancienne à Turin. En 1560, pour célébrer le transfert de la capitale du Duché de Savoie de Chambéry à Turin, Emanuele Filiberto de Savoie servit symboliquement à la ville une tasse fumante de chocolat chaud. C’était le début de la longue histoire d’amour entre Turin et le chocolat: une passion qui au fil des siècles a stimulé l’imagination des maîtres chocolatiers et a permis l’émergence de spécialités de renom comme le gianduiotto, la crème gianduja (mélange de chocolat et de noisettes), et les crèmes glacées.

Le bicerin à Turin, où l’alliance entre café et chocolat

Depuis 1763, dans le centre de Turin, vous trouverez Al Bicerin. C’est un mélange chaud de café et de chocolat, descendant d’une recette du 18ème siècle. Un expresso chaud tout juste préparé, du chocolat et de la crème de lait entier. Le bicerin est servi dans des verres en verre. On peut alors contempler les ingrédients, chacun à son niveau. On le boit sans le mélanger, afin d’apprécier les goûts et les différentes.

Et ailleurs dans le monde

Les espagnols sont aussi des amateurs de chocolat épais dans lequel ils trempent les fameux churros. En Autriche aussi, il est apprécié et on y ajoute souvent de la cannelle. Au Mexique d’où il provient, car c’était une boisson Aztèque, il est toujours populaire.

Santé

L’apport en antioxydants du chocolat est reconnu, surtout si le chocolat est de qualité, et que les fèves ont été bien travaillées. Certains lui prêtent des vertus d’antidépresseur.

Tout le monde fait comme celaAnnedoctes

Il y a eu des amateurs de chocolat chaud célèbres comme Mozart. Dans Cosi fan tutte, un opéra comique, c’est le chocolat qui sert de remède contre les maux d’amour. L’Autriche partageait ses traditions avec le Nord de l’Italie. Mais au 19ème siècle, le café a pris l’ascendant sur le chocolat.

Laisser un commentaire