Nourriture et comportement

Accueil > L’actu > Nourriture et comportement

Il en ressort qu’une alimentation riche en produit riches et transformés augmente le risque de dépression de façon substantielle alors qu’une diète de type méditérannéenne le diminue. Antioxydants, acides gras polyinsaturés, polyphénols semblent contribuer à diminuer le risque de dépression.

Par ailleurs oméga 2, antioxydants, polyphénols, vitamines contribuent à baisser l’agressivité et l’agitation.  Là encore des résultats sont intéressants, tout comme ceux qui tendent à montrer que les additifs et les acides gras trans (pâtisseries industrielles, plats cuisinés) peuvent avoir des effets néfastes sur l’attention.  Les premières observations remontent à trente ans, mais sur ces sujets les choses avancent lentement.

Laisser un commentaire