Le paradoxe français

Accueil > L’actu > Le paradoxe français

Dans la plupart des pays, une mortalité importante par maladies cardiovasculaires est liée à une alimentation riche en graisses saturées. Celles-ci font augmenter le taux de cholestérol dans le sang. Mais dans le Sud Ouest de la France, malgré une alimentation très riche en graisse (foie gras, confit de canard, saucisses), la mortalité pour ces causes est faible.

A alors été identifié que le resvératrol (un polyphénol) trouvé dans la peau des grains de raisin et dans les tanins du vin rouge faisait baisser le taux de cholestérol HDL (mauvais cholestérol).
Il réduit aussi l’oxydation des graisses grâce à son pouvoir antioxydant, empêchant ainsi le dépôt de plaques sur les artères, cause de l’obstruction des vaisseaux et des infarctus.
Enfin, il fluidifie la circulation sanguine en produisant du monoxyde d’azote qui a pour effet de dilater les artères.
Au delà de ces effets sur les maladies cardiovasculaires, un certain nombre d’autres effets positifs (diminution du risque du cancer du poumon, espérance de vie rallongée, baisse du risque d’Alzheimer) ont été identifiés dans le cadre d’une consommation limitée de vin rouge quotidienne. Ils restent à confirmer par des études plus complètes.

Laisser un commentaire