Le poivron

Accueil > L’actu > Le poivron

Originaire de Bolivie et des régions avoisinantes, d’où il s’est rapidement répandu en Amérique du Sud, en Amérique centrale et au Mexique, le piment a fait l’objet d’un important travail de sélection qui a conduit à la multitude de variétés que nous connaissons aujourd’hui, et dont la saveur va du très doux au très piquant. Le petit piment fort de type Cayenne, et le gros poivron viennent en effet du même type de plante. Au retour de son premier voyage en Amérique, Christophe Colomb introduira le piment en Europe. Les Espagnols, relayés par les Portugais, le répandront ensuite rapidement dans le monde, et il sera adopté dans bon nombre de pays dans leur cuisine.

Le poivron et la santé

Le poivron est une source intéressante de vitamines A et C et d’antioxydants (comme la plupart des fruits et légumes de couleur rouge ou violette: tomates, salades rouges, aubergines, mûres, grenade, myrtilles, framboises, …). La vitamine A est l’une des vitamines les plus polyvalentes. Elle favorise la croissance des os et des dents, maintient la peau en santé et protège contre les infections. Elle joue par ailleurs un rôle antioxydant. L’apport en vitamine C du poivron est important, et tout particulièrement pour le poivron rouge. La vitamine C est un antioxydant et elle contribue aussi à la santé des os, des cartilages, des dents et des gencives, protège contre les infections, favorise l’absorption du fer contenu dans les végétaux et accélère la cicatrisation. Le poivron rouge est aussi riche de caroténoïdes, aux propriétés antioxydants reconnues.

Le poivron en cuisine

Le poivron se déguste souvent pelé. La peau du poivron est la partie la moins digeste, est souvent retirée. Le poivron se déguste braisé et mariné dans l’huile et les aromates ou revenu à la poêle (peperonata). Il est souvent farci au thon mais aussi avec un peu d’anchois.

Laisser un commentaire