L’artichaut

Accueil > L’actu > L’artichaut

L’artichaut comme tel ne sera mentionné pour la première fois qu’en 1400 à Naples, où il fut probablement sélectionné. Le terme « artichaut » est apparu dans la langue française en 1530. Il viendrait du lombard articiocco, déformation de l’italien carciofo, qui l’aurait emprunté à l’arabe al-harsufa. 

Ce légume a toujours été considéré comme un remède pour divers problèmes de l’organisme. L’artichaut est très riche en cuivre et en antioxydants. Son apport calorique est limité et il est riche en fibres alimentaires. Il est historiquement et populairement considéré comme tonique, stimulant du foie, antitussif, aide à la purification du sang, ….

Une substance amère que contiennent ses feuilles et sa tige, la cynarine, a un effet bénéfique sur la sécrétion biliaire, le fonctionnement rénal et les fonctions intestinales.

Il stimule la régénération des cellules hépatiques du foie fatiguées par les médicaments, l’alcool ou la viande.  Il est riche d’antioxydants et favorise la prévention des maladies cardio-vasculaires.

L’artichaut est riche en folates, encore appelés vitamine B9. Les femmes enceintes en début de grossesse ont grandement besoin de ces folates car ils diminuent les risques d’anomalies du tube neural chez le fœtus..

Laisser un commentaire