L’ail

Accueil > L’actu > L’ail

La première référence se retrouve dans des documents écrits en sanskrit, où il est défini comme «tueur de monstres ».  Des traces se retrouvent aussi dans un papyrus égyptien, le Code Ebers remontant à 1550 AC et long de vingt mètres, contenant des centaines de recettes thérapeutiques. L’ail est mentionné dans une vingtaine de ces remèdes, principalement contre les piqûres d’insectes, pour traiter les maux de tête et comme un analgésique.

L’ail pourrait freiner le développement de certains cancers, tant par son action protectrice envers les dommages causés par les substances cancérigènes que par sa capacité à empêcher les cellules cancéreuses de croître. 

Des études ont démontré que la consommation de légumes de la famille des alliacées (ail, oignonéchalotecibouletteciboulepoireau) aurait un effet protecteur contre les cancers de l’estomac et de l’intestin.

Par ailleurs l’ail contribuerait à la prévention de maladies cardiovasculaires par son effet sur le cholestérol et les triglycérides.

Laisser un commentaire