Le Greco di Tufo, un vin blanc extra, un très ancien cépage

Accueil > L’actu > Le Greco di Tufo, un vin blanc extra, un très ancien cépage

Une appellation très restreinte en superficie mais sur un terroir très intéressant

Les vignes Greco di Tufo

Le Greco di Tufo, n’est vinifié que dans 8 communes. Pas plus de 100 hectares. Les vignobles de Greco di Tufo s’accrochent à des sols argileux, sablonneux ou calcaires de 300 à 650 mètres le long de la vallée de la rivière Sabato. Les conditions thermiques, hydrométriques et anémométriques qui caractérisent la zone sont presque idéales pour un processus de maturation caractérisé par la progressivité et l’équilibre entre la teneur en sucre et l’acidité, permettant la réalisation de productions viticoles fines.

De belles excursions thermiques entre nuits et journées apportent de la complexité aux arômes. Le climat tant du point de vue thermique que pluviométrique est fortement influencée par les nombreux hectares de bois qui recouvrent les montagnes qui caractérisent le milieu environnant et qui évitent la surchauffe. En général, le climat hivernal est rude, et le climat estival est assez doux.

On trouve du Greco di Tufo DOCG et du Greco IGT. L’IGT peut-être un vin très agréable mais il n’aura pas la même compexité que le Greco di Tufo. Vous avez envie de découvrir ce vin, et bien d’autres, accueillez une Dégustation vente Saporissimo.

Des vendanges délicates et très tardives

Les vendanges se déroulent fin Octobre début Novembre, souvent après la Toussaint. Le raisin n’est pas prêt avant. Mais le climat devenant incertain à cette époque, environ 50% du raisin ne peut pas être vendanges…

Des arômes subtils et du caractère

Les arômes classiques du Greco di Tufo sont intenses : pêche, abricot, poire, amande, miel et fleurs jaunes. C’est un vin somptueux, élégant même, mais qui ne manque d’être fin et subtil. Doté d’une belle minéralité.

Le nez

Nez de miel, de fleurs jaunes, de poires, d’amandier et le coing puis d’incontournables références minérales. Les arômes sont intenses et pleins, ce n’est pas un vin timide.

En bouche beaucoup d’arômes et une belle minéralité

En bouche, le Greco est presque salin, acide, très ample, très structuré, il a de la texture et de l’épaisseur à revendre. Sa minéralité particulière lui vient aussi du souffre contenu dans le sol de la région.

Comment l’associer ?

Les associations

A consommer frais, le Greco di Tufo est excellent à l’apéritif. Il convient également aux plats à base de poisson, fruits de mer, sushis, calamars, palourdes, moules. Mais aussi aux pâtes, plats de viande blanche et mozzarella di buffala.

Parfait aussi avec les aliments crus. Il se déguste également avec des fromages traditionnels et des risottos ainsi qu’avec des courgettes et autres légumes.

Sa couleur est un jaune paille.

Notre producteur : Contea de Altavilla

Contea di Altavilla

Trouver une certaine propreté stylistique, sans renoncer à la typicité du vin, n’est pas une tâche facile. Contea de Altavilla travaille son Greco à 100%, sans y rajouter les 15% d’autres cépages autorisés. Un plus appréciable, il est bio.

Le Grecco di Tufo, un vin aux origines très anciennes

Un vin aux origines très anciennes

Le Greco di Tufo est l’un des grands cépages de Campanie, si ancien qu’il est cultivé depuis plus de 2000 ans dans cette Italie qui faisait autrefois partie de la Grande Grèce (Magna Graecia). Le Greco est un ancien vin grec, aujourd’hui disparu de la liste des vins typiques de Grèce, devenu un vin curieusement et historiquement italien. Il y devenu Greco di Tufo, reconnu aujourd’hui internationalement comme un grand vin.

Le Greco, un des cépages les plus ancien au monde

En creusant dans l’histoire du Greco, on retrouve qu’il a été appelé « Aminea Gemina », probablement en raison de la présence fréquente de grappes doubles. Gemina signifie double.

Selon Aristote, l’Aminea Gemina, a été amené dans la région par un des peuples préhelléniques de Grèce, les Pélasges venus depuis Thessalie. Aussi appellés Aminei ils étaient l’un des peuples de Grèce qui ont colonisé la bande côtière du Vésuve. A Pompéi, une fresque a été retrouvée dans laquelle le « vin greco » est mentionné, confirmant les hypothèses sur l’origine de ce cépage. On y voit le Vésuve couvert de vignes.

Le Greco était très prisé des Romains

À l’époque romaine, il connut un grand succès et devint l’un des vins les plus appréciés et bu de l’Empire. La raison de ce succès : le Greco est un vin chaleureux, somptueux, structuré, parfois rebelle, mais avec de la personnalité et une grande profondeur. Un autre témoin de l’histoire ancienne du Greco di Tufo est Pline l’Ancien (23 après JC – 79 après JC), qui aimait dans ses textes évoquer diverses spécialités culinaires de l’antiquité. Il rapporte que ce vin est prisé, et explique que ce vin est d’une telle qualité et d’un tel raffinement qu’il n’en était servi qu’un seul verre lors de banquets. D’autres historiens et écrivains romains en ont parlé, comme Caton, Varrone, Virgilio, Pline et Columella. Ce dernier auteur, après avoir analysé différents cépages, a défini les cépages aminés comme ceux ayant une meilleure capacité de production.

Le Greco quitte le Vésuve pour l’intérieur des terres

Le Greco semble avoir été largement diffusé le long des pentes du Vésuve et il s’est ensuite diffusé vers l’intérieur jusqu’à l’Avellino ou il deviendra Greco di Tufo.

Une continuité de culture

L’histoire de Greco dans la région ne s’arrête pas à l’Antiquité, en effet ces vignobles ont continué à être cultivés durant le Moyen Âge, en particulier sur les terres de Montefusco. À Montefusco, le Greco est devenu si populaire que dans les archives paroissiales de San’Angelo a Canocello, 61% de la superficie totale du fief de la baronnie de Montefusco étaient signalés en 1704 occupés par des vignes de Greco.

L’apport du souffre issu des mines voisines

Au cours du XIX ème siècle, le Greco a continué à être fortement cultivé et la production s’est améliorée.  La possibilité de commercialiser le vin s’est élargie grâce à l’introduction de soufre, possible grâce aux mines de soufre présentes dans la région, dans la ville de Tufo. C’est là qu’est l’origine de sa dénomination actuelle Greco di Tufo. La présence et la disponibilité du soufre contribueront à l’explosion de la culture de la vigne dans toute l’Irpinia, donnant simultanément naissance à la technique du « soufre » qui permet de protéger les grappes des agents pathogènes externes.

Un vin DOC puis DOCG

Ce sera ainsi que le Greco commencera à se vendre au reste de l’Italie, devenant l’un des vins les plus prestigieux et reconnus du pays, classé initialement en 1941, puis DOC en 1970 et enfin DOCG en 2003. Certaines parties de la récolte sont classifiées en IGP.

Un cépage qui a essaimé en Italie

Il existe de nombreux vins issus du cépage Greco et ce sont tous des vins qui ont une histoire remarquable derrière eux. Au-delà du Greco di Tufo, dans la région d’Avellino, on trouve, l’Erbaluce, produit dans la province de Novara et le Lacryma Christi produit sur les pentes du Vésuve.

Possible de l’acheter en ligne

Il vous est aussi possible d’acheter ce vin en ligne sur notre site web. Vous y trouverez une belle gamme de vins italiens. Une quarantaine de bouteilles. Des assortiments vous sont également proposés.

Laisser un commentaire