La vente à domicile chez Saporissimo, une activité à plein temps et un vrai emploi

Accueil > L’actu > La vente à domicile chez Saporissimo, une activité à plein temps et un vrai emploi

Marie José, à Libourne a fait le choix de la vente à domicile chez Saporissimo. C’est son activité principale.

Découvrez son parcours, son expérience qu’elle partage avec vous.

Marie José, peux-tu te présenter ?

J’habite à Libourne, j’ai 61 ans.

Marie José, peux-tu te présenter ?

J’habite à Libourne, j’ai 61 ans.

Que faisais-tu avant ?

Dernièrement j’étais commerciale, pour des articles pour les cavistes et châteaux, pendant 8 ans. Avant j’ai toujours été commerciale, dans le bâtiment entre autres, …

Pourquoi avoir arrêté le salariat ?

J’ai subi 5 licenciements économiques et j’en ai eu ras le bol. J’ai trop souvent dû reprendre à zéro…

Que faisais-tu avant ?

Dernièrement j’étais commerciale, pour des articles pour les cavistes et châteaux, pendant 8 ans. Avant j’ai toujours été commerciale, dans le bâtiment entre autres, …

Pourquoi avoir arrêté le salariat ?

J’ai subi 5 licenciements économiques et j’en ai eu ras le bol. J’ai trop souvent dû reprendre à zéro…

Une vision pas très positive de la vente à domicile …

Tu connaissais la vente à domicile ?

Tupperware mais pas grand-chose. Je n’avais jamais vu l’intérêt de me lancer. J’avais été sollicitée, mais cela ne m’avait jamais tenté.

Quelle image avais-tu de la vente à domicile ?

Pour moi ce n’était pas un travail. 

Qu’est-ce qui t’a fait te lancer chez Saporissimo malgré cette image que tu avais de ce métier ?

Les produits. J’aime la cuisine. Je ne voulais pas travailler dans la restauration, alors j’ai fait pas mal de recherches, et j’ai découvert Saporissimo sur internet. Ensuite les différents contacts m’ont convaincue.

Pourquoi Saporissimo ?

Cela me correspondait très bien. Les produits artisanaux me parlent. Je cherchais des produits de qualité. Et je ne suis pas déçue.

Les sociétés qui vendent des moules, des machines pour. cuisiner ne me tentaient pas. 

As-tu eu du mal à t’approprier le concept, les recettes, les produits ?

Oui et non ! Pour moi c’est une cuisine que je ne pratiquais pas. Je vis en Dordogne. Mais j’ai vite progressé et c’est venu assez vite finalement. La formation m’a bien aidée. J’ai aussi beaucoup goûté et testé.

Une vision qui est devenue positive. La vente à domicile, un vrai métier.

Aujourd’hui combien as-tu de recul ?

Je suis depuis 2 ans et demi chez Saporissimo.

Et alors est-ce un métier ?

Oui tout à fait. Je l’ai découvert en le pratiquant. Pour moi, c’est un métier à part entière. C’est aussi un métier car il offre de vraies possibilités d’évolution. Bien sûr, il faut travailler comme partout !

Tu t’y  retrouves ?

Tout à fait, je voulais rester indépendante. Je ne voulais pas de salariat. Je voulais de la nouveauté, quelque-chose en rapport avec des produits de qualité, des producteurs et la cuisine.

Qu’apprécies-tu le plus quand tu animes des Dégustations Vente ?

Le contact des clients, j’aime beaucoup le contact. Ils se régalent. Les yeux pétillent, c’est génial !

Développer une activité à temps plein en vente à domicile chez Saporissimo

Comment développes-tu l’activité ?

J’ai pas mal de Dégustations Vente, et très régulièrement de nouveaux clients.

Je fais des actions chez des commerçants, des portes-ouvertes.

Facebook m’apporte aussi beaucoup, pas toujours directement mais m’aide à établir ma notoriété. Les gens me voient. J’ai souvent des nouveaux clients par Facebook. J’ai eu la semaine dernière un contact Facebook, qui est venu à une porte ouverte qui veut accueillir une Dégustation Vente.

Et puis il y a les entreprises, les associations, … Il y a beaucoup de façons de développer l’activité.

Je ne me cantonne pas aux Dégustations Vente. Avec de bons produits beaucoup de portes s’ouvrent.

Le développement et l’animation d’équipe font partie de cette diversité.

J’ai besoin de changement, de faire des choses variées. C’est le bonheur du commerce. On touche des gens différents. En ce moment notre délicieux Panettone artisanal est un produit d’appel fantastique.

Et l’accompagnement chez Saporissimo ?

C’est top ! Que ce soit la formation, l’accompagnement ou l’ambiance entre conseillers. C’est un peu une famille, sans pression … et sans les histoires de famille !

Atelier culinaire

Quels sont tes horaires ?

Très variables. Je commence vers 9h le matin. Je travaille parfois le soir quand il y a des Dégustations vente.

Je suis à mon compte et je m’organise. Dans la journée je prends des moments pour moi et pour faire autre chose ou des journées quand j’en ai besoin. Je ne regarde pas mes heures, mais ce n’est pas le sujet !

Quand as-tu l’impression de travailler et quand es-tu plus dans le plaisir ?

Le travail : me perfectionner, me former.

Le Plaisir : les dégustations sont clairement un plaisir.

Il y a plein de métiers en un. On peut prendre beaucoup d’initiatives. J’aime bien, c’est passionnant.

Combien te rapporte une Dégustation Vente ?

Cela dépend. Je fais très rarement moins de 500 Euros de ventes pour une dégustation. Cela me rapporte donc une centaine d’euros et 150 avec Fortissimo. Et de temps en temps, j’en fais de belles à plus de 1000 Euros de ventes, ce qui peut représenter plus de 300 E de commissions. Après il y a aussi les commissions sur les réapprovisionnements des clients.

Qu’est Fortissimo ?

Un programme de commissions boostées pour ceux qui veulent vivre de l’activité. Avec un accompagnement personnalisé.

Le but est de travailler plus, à plein temps pour pouvoir monter une équipe et augmenter ses revenus.

Quel est ton objectif de revenus réguliers ?

Minimum 2000 E. C’est tout à fait possible avec Saporissimo. J’espère aller plus loin car je ne me suis lancée que depuis 2 ans et demi et puis au milieu il y a eu le Covid qui m’a ralentie. Mais désormais, c’est bien reparti.

As-tu du mal à obtenir des rendez-vous ?

Non. C’est rare quand je repars d’une Dégustation Vente sans Rdv et souvent ce sont les gens qui me sollicitent et me le demandent. Je fais certainement ce qu’il faut lors de la Dégustation. J’y prends vraiment du plaisir. Au départ j’avais plus de mal que maintenant. La formation m’a aidé. Je replonge régulièrement dans les formations. Et je suis de plus en plus à l’aise. C’est devenu naturel pour moi et les retours sont très positifs. Les gens appellent leur gourmet pour les remercier de la soirée 

Et arrives-tu à fidéliser tes clients ?

J’ai eu du mal au départ car mon portable ne passait pas de chez moi … Et sans téléphone c’était un vrai handicap ! Cela est résolu maintenant. Et cela passe bien. Je suis contente, beaucoup de clients sont fidèles. C’est très satisfaisant. 

Et l’intendance ?

Est-ce que la logistique (livraisons, …) fonctionne ?

Oui. Les délais de livraison sont corrects sauf rares exceptions. Sous une semaine on a les produits. 

Et informatiquement c’est compliqué ?

Non.

Une alimentation saine

Et pour finir, ton alimentation a-t-elle évoluée ?

Oui ! Je mange plus sain, moins gras, moins de beurre, moins de fromage.

Les pâtes Saporissimo avec un peu d’huile d’olive et de parmesan !

J’ai adopté bien des plats, bien des produits.

Laisser un commentaire