La famille Viola et ses huiles extra-vierges

Accueil > L’actu > La famille Viola et ses huiles extra-vierges

 

La famille Viola, une histoire d’huile d’olive

L’Italie est connue dans le monde entier pour son entrepreneuriat familial constitué de savoir-faire extraordinaires qui se transmettent de génération en génération. La famille Viola est fière de s’inscrire dans cette philosophie, alliant tradition et modernité.

Une histoire de famille ou 2 frères cultivent un héritage : « La qualité de notre huile d’olive et de nos produits fait partie intégrante de notre histoire, de notre culture et en particulier de celle de notre famille. Les valeurs que notre père nous a transmises avec patience et détermination sont aujourd’hui les fondements de notre travail, de nos rêves et de nos projets. »

Ce père, Bruno Viola est né en 1930 et a commencé très jeune à travailler dans l’entreprise familiale, préposé au moulin.

En 1950, alors qu’il n’a que vingt ans, il ressent l’envie de se lancer à son compte. Passionné par les olives, il ouvre son moulin à huile. Il transformait les olives pour le compte d’autres, mais grâce à l’aide de son épouse Teresa, il réalise ses 1ères huiles commercialisées sous son nom. La maison Viola s’est développée depuis. Mais l’idée de «gigantisme», de «grandeur» ne leur parle pas: c’est parce qu’ils sont trop attentifs à la qualité de leurs produits. Comme on dit dans la famille, « ÊTRE PETIT EST LA NOUVELLE MANIÈRE D’ÊTRE GRAND »

L’huile Bruno Viola en son honneur

Une des plus belles huiles de la maison a été baptisée B.Viola. Les olives viennent principalement des Marches, région voisine de la plus connue Toscane. Elle est appréciée de ceux qui la découvre lors de nos Dégustations Vente. 

Le maître assembleur

Corrado est un assembleur. Dans le vin, ce serait l’œnologue. Il maîtrise l’art du mélange. Il créée des huiles par l’union d’huiles de différents cultivars et origines, pour obtenir un produit supérieur à l’original et satisfaire les palais les plus raffinés.

Le biccolio outil pour déguster les huiles

L’huile extra vierge se déguste dans un verre bleu cobalt, le biccolio.  Cela est normé. Le verre doit être résistant et sombre afin de ne pas laisser la couleur de l’huile influencer le jugement. Seule la saveur compte, pas la couleur. Sans rayures, ni bulles à bord homogène, lisse et à rebord. Le verre doit être très stable.

Sur les bords du lac de Garde, des huiles réputées les meilleures d’Italie

Le moulin à huile est situé à Bardolino, une ville au bord du lac située sur la rive véronaise du lac de Garde. Le lac de Garde produit des huiles réputées comme les meilleures d’Italie.

La région est réputée depuis le Moyen Âge pour la production d’huile d’olive.

Une chaîne de montagnes protège l’arrière-pays des courants froids, et confère à la région un climat méditerranéen, permettant la culture de l’olivier à une latitude sinon un peu trop au Nord. Le lac tempère aussi le climat de ces montagnes environnantes.

Le lac de Garde est la région la plus septentrionale de l’Europe où il est possible de cultiver des oliviers, et les particularités de la région se reflètent dans l’arôme et la saveur de l’huile qui est délicate et raffinée.

Le moulin à huile est situé à Bardolino, une ville au bord du lac située sur la rive véronaise du lac de Garde. Le lac de Garde produit des huiles réputées comme les meilleures d’Italie .

 

 

 

Laisser un commentaire