La Colombe un dessert traditionnel et délicieux à Pâques en Italie

Accueil > L’actu > La Colombe un dessert traditionnel et délicieux à Pâques en Italie

Pâques en famille

Les fêtes de Pâques sont très traditionnelles en Italie. Elles sont l’occasion pour les familles de se retrouver pour de grands repas. La Colombe de Pâques est le gâteau de typique Pâques en Italie. Elle apporte aux tables et aux familles un symbole de paix. Pour des fêtes de famille, un dessert gourmand et parfumé.

La Colombe sur les traces du Panettone

Sur les traces du panettone

Si la Colombe a encore du retard sur le Panettone, devenu un produit très apprécié, nous sommes convaincus qu’elle connaitra un succès grandissant, d’autant plus qu’elle intègre une valeur symbolique religieuse qui la rend encore plus traditionnelle.

Tout comme le Panettone elle se décline désormais en de nombreuses versions avec crèmes et différents types de glaçages. Nous préférons toujours l’originale, plus authentique et moins sucrée.

Une Colombe traditionnelle

Notre Colombe est artisanale et traditionnelle (pour la Belgique).Découvrez notre artisan. Désormais elle est accompagnée d’une Colombine : même chair délicieuse mais pas d’oranges confites, pour ceux qui n’aiment pas les fruits confits.

La Colombe, un oiseau qui vient de loin. Et plus qu’un oiseau, un symbole

Colombe symbole de paix

La Bible nous raconte que Noé et son peuple finirent par se réconcilier avec Dieu, mettant ainsi fin au châtiment divin du déluge. La colombe apporta alors un rameau d’olivier en cadeau à Noé, tenu dans son bec. La paix retrouvée, la vie recommença à couler, les cœurs pleins de paix et de joie.

La Colombe symbole de paix

Dans le Nouveau Testament, la colombe apparaît aussi avec la résurrection du Christ au Saint-Sépulcre. La colombe représente dans la religion chrétienne le Saint-Esprit, l’espoir et le salut. Elle a été universellement adoptée comme symbole de paix, de résurrection. Cette année, notre Colombe aidera ceux qui souffrent de la guerre car nous reversons 1€ pour toute Colombe ou Colombine achetée à une association venant en aide aux réfugiés ukrainiens.

La Colombe aussi entourée de quelques légendes

Du côté des rois Lombards au 6ème siècle

Direction Pavie, bien connue pour sa magnifique Chartreuse, pour la première d’entre elles. Le roi Alboin arrive en Italie avec ses hordes barbares pour attaquer Pavie. Ce roi Lombard assiège et prend la ville en 572 après JC, après un siège de trois ans, à la veille de Pâques. Le siège par les Lombards a été dur et très long, la population locale craint alors la colère du souverain lombard. Pour essayer de s’attirer ses bonnes grâces, ils le comblent de cadeaux divers, dont douze merveilleuses filles. C’est alors qu’un vieil artisan se présente au roi en lui remettant un gâteau en forme de colombe, en hommage à la paix le jour de Pâques. Ce gâteau était si exquis qu’il obligea le souverain à promettre la paix, et à toujours respecter les colombes, leur symbole.

Lorsque le roi interrogea les filles qui lui avaient été offertes, il découvrit qu’elles s’appelaient Colombe. Il était joué mais respecta sa parole.

Toujours à Pavie au VIème siècle

La deuxième est celle d’un miracle. Toujours à Pavie, capitale des ducs Lombards, en 610, San Colombano et un groupe de moines irlandais étaient invités par la reine Teodolinda. Elle leur offrit un somptueux banquet. En pleine la période de Carême, le Saint décline l’invitation. La reine Teodolinda, ne comprenant pas le geste, s’offense, mais Colombano surmonte la situation malheureuse avec diplomatie, déclarant que lui et ses moines ne mangeraient la viande qu’après l’avoir bénie. Il lève la main droite, fait le signe de la croix et les plats se transforment en colombes de pain blanc, blanc comme leurs tuniques monastiques. Le prodige impressionne beaucoup la reine qui décide alors de faire don du territoire de Bobbio où est née l’abbaye de San Colombano. La colombe blanche devient le symbole iconographique du saint, et est toujours représentée sur son épaule.

Et enfin au XIIème siècle

La dernière légende est associée à la bataille de Legnano en 1176. Les municipalités lombardes se battent avec force et ruse pour vaincre l’envahisseur allemand Frederick Barberouge, l’empereur romain germanique. Pendant la bataille, trois colombes blanches en vol se posent sur l’insigne lombard. Leur chef, observant cela, décide d’imprégner ses hommes de l’esprit noble de ces oiseaux, en faisant confectionner par les cuisiniers des pains en forme de colombe.

L’armée lombarde sort victorieuse de la bataille. Leur chef attribue l’heureuse victoire aux colombes. Et il fait alors réaliser des gâteaux en leur honneur.

Un joli coup de marketing

Entre 1934 et 1939 un certain Dino Villani est le directeur de la publicité du célèbre glacier et pâtissier Motta. Il veut trouver plus de travail aux usines milanaises, au-delà de la production du Panettone de Noël, Panettone qui a fait le succès de l’entreprise Motta.

Il se dit qu’il pourrait y avoir un dessert symbolique, tout comme Noël. Il invente alors un délicieux produit préparé avec la même pâte que le Panettone. Mais il lui donne une forme évoquant les fêtes chrétiennes. Ainsi nait la Colombe de Pâques. Le succès est au rendez-vous.

Depuis lors, la colombe s’est envolée aux quatre coins de l’Italie. De nombreux artisans pâtissiers la préparent pour Pâques, pour le plus grand plaisir des enfants et des adultes, qui la considèrent vraiment comme le véritable gâteau traditionnel des fêtes de Pâques.

La recette classique de la Colomba de Pâques

Une recette classique

Les ingrédients sont simples mais le savoir-faire est important.

Farine, levure, beurre, œuf, sucre, écorce d’orange confite, garniture aux amandes et parfois aussi à la noisette. 

Il ne vous reste plus qu’à vous régaler. Et pourquoi pas la découvrir en accueillant une Dégustation Vente Saporissimo (pour la Belgique) Parmi les cadeaux reçus, vous pourrez vous la faire offrir. 

Laisser un commentaire