Gioia Luisa ou l’excellence pour le Limoncello IGP Sorrento

Accueil > L’actu > Gioia Luisa ou l’excellence pour le Limoncello IGP Sorrento

Gioia Luisa, une histoire de passion familiale

La famille Gioia Luisa

En 1946, juste après la guerre, Felice et Laura Maresca lancent une petite entité familiale spécialisée dans la vente de fruits frais et secs : oranges, citrons et noix. La péninsule de Sorrento en Italie est réputée pour ses fruits extra. 

A la mort de ses chers parents, quarante ans plus tard, leur fils ‘On Franco décide de poursuivre l’aventure familiale, avec l’intuition que le véritable héritage que lui ont laissé ses parents est l’amour pour sa terre et c’est encore une idée un peu révolutionnaire, à une époque de fort développement de l’industrie agroalimentaire.

Luisa, sa femme, sera sa muse inspirante et c’est à elle qu’il dédiera quelques années plus tard son rêve de toujours : un établissement pour produire du Limoncello, la fierté de la région. Gioia (« Joie ») car elle était le  soleil de sa vie. 

Mais pourquoi ces citrons de Sorrento sont aussi fameux ?

De couleur jaune intense, leur parfum est incomparable. Cette variété très prisée est exclusivement cultivée sur le territoire de la péninsule de Sorrento et sur l’île voisine de Capri. Elle est restée inchangée au fil des siècles grâce au climat très stable de la côte de Sorrente. Pas de modifications génétiques, pas d’hybridation ! Le sol volcanique- rappelez-vous l’explosion du Vésuve voisin quelques centaines d’années qui vit la fin de Pompéï- favorise la croissance des citrons à la peau épaisse et parfumée. C’est cette peau épaisse, riche en huiles essentielles, qui donne au limoncello de Sorrento sa saveur incomparable. Ces citrons sont assez gros. Ils ont la taille des Cédrats corses ! 

Cultivateurs de père en fils

Les citrons IGP de Sorrento

C’est auprès de cultivateurs fidèles que la famille s’approvisionne en citrons. Dans la péninsule de Sorrente, posséder une terre pour citronniers est devenu rare. La culture du citron est considérée comme un art et ses règles se transmettent de père en fils. Les vergers de citronniers, surplombant la mer bleue émeraude, sont des joyaux cachés et jalousement gardés par les mains expertes de ceux qui en prennent soin au quotidien. Il les protégent du froid hivernal et s’assurent qu’ils reçoivent suffisamment de soleil en été. 

L’origine des citrons IGP Sorrento

Chez Gioia Luisa, les citrons utilisés pour le Limoncello sont exclusivement des citrons IGP de Sorrento. Gioia Luisa est un des membres fondateurs du consortium « Limone di Sorrento ». L’entreprise est certifiée en tant que transformateur de citrons Sorrento IGP par AGROQUALITÀ (organisme qui certifie l’IGP des citrons Sorrento).

Une recette à laquelle on ne touche surtout pas

Une recette qu'on ne change pas

Dans la famille, la recette du Limoncello est restée inchangée. Mais elle bénéficie désormais de quelques progrès et innovations. La quantité de zestes de citron utilisés par kilo d’alcool est beaucoup plus grande que la plupart des Limoncello. Pour certaines productions, comme celle que nous avons sélectionnée pour vous, Gioia Luisa utilise jusqu’à 10 fois plus de zestes de citron par litre d’alcool que les autres. Sans additifs ou arômes artificiels, bien sûr.

L’épluchage des citrons, une étape clé

L’épluchage, qu’il soit automatique ou manuel, est un processus d’une importance fondamentale pour la réussite d’un bon limoncello. Il ne faut retirer que la partie fine et colorée qui constitue le zeste de citron. Seule la peau est utilisée car c’est la partie du fruit qui contient le pourcentage le plus élevé d’huiles essentielles et d’arômes.

Élaboration de la liqueur

Les peaux sont mises à macérer dans l’alcool à température ambiante pendant au moins 48 heures. Vien ensuite l’ajout de sirop de sucre, d’eau et l’ajout d’alcool pour obtention de la juste teneur en alcool, soit 30°C. 

 

 

 

Laisser un commentaire