Fabio Perrone, la passion du Piémont et de ses vins élégants : Barbera d’Asti, Nebbiolo, Favorita, Dolcetto d’Alba.

Accueil > L’actu > Fabio Perrone, la passion du Piémont et de ses vins élégants : Barbera d’Asti, Nebbiolo, Favorita, Dolcetto d’Alba.

Une histoire comme nous les aimons chez Saporissimo. Une histoire ou plutôt une réalité bien concrète, fruit d’un territoire magnifique, préservé, au cœur des collines donnant les meilleurs vins du Piémont. Une terre pauvre qu’il faut travailler durement mais qui donne des vins superbes.

Une histoire également fruit aussi du travail, celui de Fabio aujourd’hui, mais aussi celui de son père et de son grand-père.

Tradition et modernité dans la famille Perrone

Tradition et modernité dans la famille Perrone

Le père et le grand père de Fabio et Sabrina ont appris dans les vignes, sur le terrain. Fabio a reçu ce savoir-faire en héritage, dès le plus jeune âge, car très jeune il aimait déjà accompagner son père et son grand-père, dans les vignes mais aussi dans les chais. Il n’avait pas long à faire car la maison est plantée au bord des parcelles.

Il a voulu comprendre, apprendre plus encore et a fait l’école œnologique d’Alba.  La région est celle des grands vins du Piémont, l’école y est bien sûr de qualité. Il y a côtoyé les enfants de domaines renommés depuis très longtemps. Il a compris que les terres de la famille lui permettraient de développer de très beaux vins. Historiquement très orientées vers la production de Moscato, certaines présentaient des caractéristiques qui lui ont permis de lancer la culture de pieds de Nebbiolo et de développer celle du Barbera. Le Nebbiolo aime les terres pauvres. Le Barbera en a aussi un peu besoin. C’est la clé de vins concentrés en substances et en arômes.

Une viticulture qui associe technologie et savoir-faire

Fabio apporte à la vigne tout le savoir-faire et tous les bienfaits permis par la technologie. On pourra citer la micro-oxygénation pratiquée pour la Favorita. Diminution drastique de la quantité de raisins sur les vignes en août, une sélection des raisins lors des vendanges. Pour les rouges un minimum de 2 et jusqu’à 3 semaines de macération. Avec des remontages réguliers pour favoriser l’extraction des tanins, des antocyanes et des arômes. L’affinage est adapté au cépage, 12 mois en futs de chêne déjà utilisé pour le Barbera ou le Nebbiolo. Il les récupère chez des amis produisant du Barolo. Ces futs apportent ce qu’il faut de structure, de tannins et de complexité, mais pas trop. La vanille n’est pas présente. Et les vins qui se bonifient avec le temps pour le Barbera et le Nebbiolo peuvent être dégustés dès aujourd’hui.

Des vins plaisir

Des vins plaisir

La famille Perrone est conviviale, accueillante. La passion pour la vigne et pour le vin y est forte. Fabio aime dire qu’il a envie de proposer des vins qui exprime ce qu’il ressent lorsqu’il travaille dans les vignes ou dans les chais. Des vins profonds mais des vins plaisirs. Il recherche les arômes, puissants ou délicats, mais ne cherche pas à élaborer des vins trop complexes. Il aime dire qu’il souhaite que lorsque l’on déguste ses vins on ressent un peu de l’émotion qu’il a la chance de ressentir lorsqu’il travaille à les préparer. Côté blanc, goûtez la Favorita, côté rouges nous vous proposons un Dolcetto d’Alba, un Barbera d’Asti Superiore et un Nebbiolo.

Une viticulture respectueuse de l’environnement

La viticulture pratiquée chez les Perrone est très respectueuse de l’environnement. La vigne recue en héritage, de génération en génération, est considérée comme quelquechose dont on doit prendre soin, un capital que l’on doit protéger. La beauté du paysage depuis cette maison située en bord des parcelles est à couper le souffle. Et lorsque l’on arpente aux quotidiens les parcelles, du printemps à l’automne, de la belle saison à l’hiver régulièrement enneigé, on s’imprègne du respect pour ce territoire magnifique. La preuve en est que les taux de pesticides des vins de la maison sont inférieurs aux taux exigés par les référentiels bio. Lorsque l’on est présent dans les vignes de façon permanente, et les 19 hectares le permettent, on sait voir les premières attaques subies par quelques pieds et les traiter immédiatement, avant que champignons et parasites ne se développent plus.

Des étiquettes qui en disent beaucoup

Les étiquettes des bouteilles expriment cette réalité. Sur chacune un vieux pied de vigne à trois branches, comme les trois générations Peronne qui ont travaillé cette terre. Le pied de vigne est différent à chaque fois car Barbera, Moscato, Dolcetto, Favorita et Langhe ne sont pas cultivés sur les mêmes parcelles et parce que chacun de ces cépages requiert un travail bien particulier.

Des parcelles très pentues

une-viticulture-respectueuse-de-l-environnement.jpg

Si vous avez la chance de partir pour un voyage dans le Piémont, ne manquez pas d’aller rendre visite à Fabio Perrone. Vous découvrirez ce territoire magnifique, ces collines aux pentes escarpées, jusqu’à 50% de pente. 50% c’est très vertical. Les amateurs de la petite reine, suiveurs du Tour de France, savent bien que les cols les plus durs, Mont Ventoux, Tourmalet, Grand Colombier, la différence se fait lorsque la pente dépasse les 10% et que de très courts passages arrivent autour de 20% de pente. Alors le travail est forcément manuel.

La pente permet aussi une belle maturation des raisins. Les raisins des vignes plantées à flanc de coteaux prennent mieux le soleil, dont les rayons sont inclinés à nos latitudes.

Des terres pauvres pour de beaux vins

Les terres sont pauvres. Ce sont les terres pauvres qui donnent souvent les meilleurs vins. Dans ces terres pauvres, la vigne doit aller puiser profond ses nutriments. Les racines descendent année après année pour trouver les substances qui lui permettront de vivre et de se développer. Chez les Perrone, à chaque fois que l’on met une nouvelle parcelle en culture, on y plante d’abord une herbe particulière dont les racines sont très profondes. Ces racines viennent fracturer le sol. Et cette herbe, on l’y laisse 5 ans. 5 ans avant de planter les pieds de vigne. La qualité exige la patience et une vision à long terme de l’exploitation. Lorsque l’on plantera la vigne, ses racines auront plus de facilité à descendre en profondeur.

Une histoire de terres pauvres, bien connues dans la région pour donner de très bons Moscato d’Asti, vin aux arômes nombreux et concentrés, la famille a su y mettre en valeur d’autres cépages typiques du Piémont.

Saporissimo a sélectionné pour vous des grands vins italiens

Saporissimo a sélectionné pour vous des grands vins italiens.

Découvrez l’Amarone ou le Taurasi, un beau Chianti Riserva, leurs histoires ainsi que ceux que nous avons sélectionnés pour vous.