Direction l’Émilie Romagne pour les vins Treré et leur Sangiovese.

Accueil > L’actu > Direction l’Émilie Romagne pour les vins Treré et leur Sangiovese.

Déjà plus de 60 ans d’expérience

L’exploitation TRERE a été fondée au début des années 60. Le fondateur, le grand-père Valeriano, avait toujours travaillé dans le secteur agricole par tradition familiale. Il avait la volonté de créer sa propre entreprise et eu l’opportunité d’acquérir 14 premiers hectares. C’était à Podere Saccona, sur les premières collines de Faenza, une ancienne ville d’environ 60 000 habitants riche de traditions historiques et bien connue pour ses céramiques uniques au monde.

La main d’une femme

Sa fille unique Morena, en 1976, après des études littéraires, un mariage et un enfant, décide de s’intéresser à l’entreprise de mon père. En nait une grande passion pour la production de vin. Valeriano, qui ne s’attendait pas à ce que sa fille unique aime autant la terre, est si heureux, qu’il décide de lui confier la responsabilité de la cave.

Massimiliano, la 3ème génération, et une évolution continue de la qualité

Depuis, les années sont passées, mais la passion est toujours la même. Massimiliano, son fils unique s’est impliqué à son tour. Le domaine couvre désormais 35 hectares, dont 31 sont plantés de vignes.

La conviction de la famille est de prendre de plus en plus soin de la qualité du vin, surtout maintenant que même les vins de Romagne sont enfin connus et appréciés dans le monde entier.

Auparavant, en Romagne, le système de viticulture privilégiait la quantité à la qualité. Désormais les nouvelles plantations sont basées des « cordons éperonnés » pour faire produire peu de grappes à chaque plante. On augmente ainsi la concentration en sucres et en matières aromatiques pour obtenir un vin plus intense en arômes et en goût. La durée de conservation devient aussi plus longue.

Une belle gamme principalement autour du Sangiovese

Le plus connu des vins de la maison est le Sangiovese di Romagna (Sperone) que nous proposons également vieilli 6 mois en grands fûts de chêne (Re Nero) ou vieilli 12 mois en tonneaux (Amarcord d’un Ross). Le Sangiovese est le seul cépage international d’origine italienne qui, en plus d’être à la base de nombreux vins en Italie a traversé l’océan pour arriver en Californie, en Argentine, au Chili, en Afrique du Sud, en Australie et en Nouvelle-Zélande. Un cépage qui propose à la fois une typicité, une expression du territoire, en particulier la Romagne où il a ses racines, mais aussi, un caractère international, une qualité indéniable et, enfin, un nom désormais bien connu.

Morena,  Massimiliano, se font aider d’un excellent oenologue, et produisent du vin uniquement à partir de leurs propres raisins. Aujourd’hui 150 000 bouteilles par an, dont la moitié sont destinées pour le marché étranger. : Europe Centrale et du Nord, Etats-Unis, Canada, Russie, Japon, Chine, Singapour, préférant une clientèle composée de petits importateurs et cavistes avec lesquels est établie une relation de collaboration et d’accompagnement.

Des vins qui sont constamment travaillés et pour lesquels la famille investi avec, encore récemment la construction d’une cave souterraine pour permettre un vieillissement optimal. Chez les Treré, on aime être en contact avec le monde mais aussi avec l’histoire, la tradition.  C’est l’histoire d’un rêve devenu passion. L’histoire d’une mère et de son fils. Une histoire comme nous les aimons beaucoup chez Saporissimo.

Une sensibilité féminine, un travail sur l’image

A l’initiative de Morena, le premier logo Treré date de 1978 et a été créé par Mauro Andrea, qui était à l’époque un jeune artiste inconnu avec un atelier à Faenza. Il devint plus tard célèbre pour son IMPURE ART, un label qui l’accompagnera tout au long de sa vie dans la création de plus de 900 expositions organisées en Italie et à l’étranger.

Mais dans une recherche des origines, Morena ressent le besoin d’une marque qui serait l’emblème de notre famille, et recherche le blason historique attribué à la famille Trerè. Exhumé de la bibliothèque elle le fait faire en céramique de Fenza par un artiste local talentueux.

Cette attention à l’image, sans doute apportée par la sensibilité artistique de Morena toujours présente se ressent dans les jolies et modernes étiquettes des bouteilles.

Imprimer l'article